Menu

L'histoire Cyclonique
de la Guadeloupe

 

Dans le passé, grâce aux archives locales ou chroniques laissées par plusieurs auteurs depuis 1635, début des traces écrites de la colonisation, on trouve certaines dates des phénomènes ayant causé des dégâts sur l'île. Mais il est parfois difficile d'estimer l'intensité réelle du cyclone. Aussi nous baserons-nous sur les travaux de Tannehill et Romer, enrichis par ceux des services météorologiques des Antilles.

Au XVIIè siècle:

août 1635
1642
1652
1656: particulièrement violent, les écrits retiennent que la plupart des vaisseaux coulent alors avec leurs équipages en baie de Pointe à Pitre.
1657
22 octobre 1664
15 août 1666

Au XVIIIè siècle:

septembre 1713
13 août 1714
12 septembre 1738
21 septembre 1747 (très destructeur)
septembre 1754
31 juillet 1765
septembre 1765
6 octobre 1766 (12 navires remplis d'esclaves coulent aux Saintes)
1768
11 octobre 1780
25 août 1785
31 août 1785
10 septembre 1786
20 juillet 1787
1er août 1792

Au XIXè siècle:

on ne peut passer sous silence l'année 1809 avec ses 3 cyclones successifs les 27 juillet, 2 août et 2 septembre!
1er septembre 1821
7 septembre 1824
26 juillet 1825
14 aout 1833
11 septembre 1846
6 juillet 1861
6 septembre 1865
2 novembre 1888
11 septembre 1889
18 août 1891
15 août 1893
20 septembre 1894
12 octobre 1894
30 août 1896
11 septembre 1898
2 août 1899
30 août 1899

 

Au XXe siecle:

2 août 1906
8 mars 1908
21 août 1909
6 septembre 1910
11 août 1915
21 et 28 août 1916
16 septembre 1922
28 août 1924
12 septembre 1928
1er septembre 1930
26 septembre 1932

à compter de 1950, les cyclones portent un nom

Baker - 22 août 1950
Dog - 1er septembre 1950
Charly - 15 août 1951
Betsy - 11 août 1956
Donna - 5 septembre 1960
Cleo - 22 août 1964
Faith - 26 août 1966
Inez - 27 septembre 1966
David - 29 août 1979
Hugo - 17 septembre 1989
Luis - 5 septembre 1995
Marilyn - 14 septembre 1995
Georges - 8 septembre 1998
Lenny - 18 novembre 1999

La base de données HURDAT permet de retrouver toutes ces informations. Certains historiens ou statisticiens auraient tendance à rajouter à cette liste les cyclones qui, sans avoir traversé l'ile ou ses eaux côtières, ont fait ressentir leurs effets sur toute ou partie de la Guadeloupe. Ainsi, l'histoire cyclonique du département pourra retenir les phénomènes suivants:

Edith, passée au sud de la Martinique le 25 septembre 1963
Gilbert, passé au nord de la Martinique le 9 septembre 1988, mais dont les effets furent néanmoins ressentis en Guadeloupe, et qui n'avait pas encore atteint le stade d'ouragan exceptionnel qu'il aura 3 ou 4 jours plus tard
Klaus, le 4 octobre 1990, tempête en voie de devenir un ouragan, demeure au large de la Désirade et qui n'amènera pas de vent fort sur le département

Dean, le 16 août 2007, passé entre la Martinique et Sainte Lucie, mais dont la houle cyclonique a touché les côtes exposées, et dont une partie des vents a détruit la production bananière à 100%
Par contre, ni Bertha le 8 juillet 1996 ni Erika le 5 septembre 1997 ne peuvent être répertoriés car, restés à distance respectable à plus de 150 km au nord-est, ils seront probablement vite oubliés dans 10 à 15 ans.

Les plus "marquants" resteront sans doute le Grand Cyclone de 1928 pour sa violence et ses 1200 a 1500 morts, Cleo et ses 14 victimes en 1964, Inez responsable de 25 morts en 1966 et Hugo en 1989 pour son intensité et ses degâts.
A un degré moindre, Betsy en 1956 (6 victimes), Helena en 1963 (5 morts), Marilyn en 1995 et Lenny en 1999, ne seront pas oubliés de sitôt, les 3 derniers ayant amené des inondations catastrophiques à "occurence séculaire".

Au total, lors des 100 dernières années, on comptabilise 27 ouragans, soit une moyenne d'un ouragan tous les 9 ans.

 

Répartition mensuelle des ouragans de 1886 à 2000
  Jan Fev Mar Avr Mai Juin Juil Août Sep Oct Nov Dec Total
Total:
0
0
1
0
0
0
0
16
16
1
2
0
36

Tableau 1: Répartition mensuelle des ouragans en Guadeloupe de 1886 à 2000
Répartition annuelle des ouragans de 1886 à 2000
Juin
Juil
Août
Sep
Oct
Nov
Dec
Tot
Juin
Juil
Août
Sept
Oct
Nov
Dec
Tot
1886
0
7
0
8
2
1
9
11
0
1890
0
1950
22
1
2
1
18
1
1
15
1
2
0
2
0
3
15
1
3
0
4
20
12
2
4
0
5
0
5
0
6
30
1
6
11
1
7
0
7
0
8
11
1
8
0
9
2
30
2
9
0
1900
0
1960
5
1
1
0
1
0
2
0
2
0
3
0
3
0
4
0
4
22
1
5
0
5
0
6
2
1
6
26
27
2
7
0
7
0
(1) 8
(8/03)
1
8
0
9
21
1
9
0
1910
6
1
1970
0
1
0
1
0
2
0
2
0
3
0
3
0
4
0
4
0
5
11
1
5
0
6
21
28
2
6
0
7
0
7
0
8
0
8
0
9
0
9
0
1920
0
1970
0
1
0
1
0
2
16
1
2
0
3
0
3
0
4
28
1
4
0
5
0
5
0
6
0
6
0
7
0
7
0
8
12
1
8
0
9
0
9
29
1
1930
1
1
1980
0
1
0
1
0
2
26
1
2
0
3
0
3
0
4
0
4
0
5
0
5
0
6
0
6
0
7
0
7
0
8
0
8
0
9
0
9
17
1
1940
0
1990
0
1
0
1
0
2
0
2
0
3
0
3
0
4
0
4
0
5
0
5
5
14
2
6
0
6
0
7
0
7
0
8
0
8
8
1
9
0
9
18
1
0
2000
0


Tableau n°2: Répartition annuelle des cyclones ayant touché la Guadeloupe de 1886 à 2000

 

(1) Le 8 mars1908, un cyclone a touché la Guadeloupe et les Iles du Nord. C'est le phénomène le plus précoce à avoir touché l'ile. Cas similaire: le 2 janvier 1955, le cyclone Alice a touché Saint Martin et Saint Barthélémy, devenant ainsi le cyclone le plus précoce de l'histoire de l'Atlantique.

Source: Comité Départemental des Ouragans, Mairie de Basse-Terre - Tous Droits réservés.
Document remis en page avec l'aimable autorisation de Jean-Claude HUC


Shopping
 

 
 


 
Abris Sûrs
 

Recherchez l'abri cyclonique le plus proche de chez vous!

  Recherche par:

  Entrez votre sélection:

 
 
Archives
 

Recherchez un cyclone par